Je suis une Ambassadrice Paulette

♪ Edward Sharpe & The Magnetic Zeros – Home ♫

Si vous suivez l’actualité des blogs vous avez probablement déjà entendu parler du magazine Paulette et de son site Paulette-Magazine. Si ce n’est pas le cas, je vous explique le principe en quelques mots.

Paulette est un magazine bimestriel, indépendant et participatif, qui vit pour ses lectrices mais également grâce à elles. En effet, dans celui-ci, les lectrices contribuent à l’élaboration à tous les niveaux, que ce soit la sortie en kiosque (qui a été rendue possible grâce à leurs dons), la rédaction des articles et même la réalisation de la couverture. Chez Paulette, il n’y a pas de mannequins mais plein de jolies jeunes femmes avec leurs jolis petits défauts et leurs grandes qualités. Mais chez Paulette, il y a aussi des Georges, ces garçons discrets mais pourtant bien présents!

Récemment, Paulette a réalisé son hold-up ce qui nous permet de retrouver le magazine en kiosque tous les deux mois. Seulement, Paulette reste un petit magazine qui n’est pas distribué partout et qui a besoin d’aide pour devenir plus connu. C’est ainsi que je suis devenue Ambassadrice Paulette. Vous vous demandez sûrement ce que cela signifie. Malheureusement, je ne vis pas dans une ambassade avec tous les avantages que cela implique, loin de là mais je représente le magazine à mon petit niveau, dans ma ville, en rencontrant les kiosquiers. Je passe les voir régulièrement, le sourire aux lèvres et je leur demande gentiment de mettre Paulette en avant. Et généralement, ça marche! Je dis bien généralement, car certains confondent Paulette et Causette.

Au départ, Paulette, c’était un peu mon petit plaisir en solitaire, derrière mon écran ou mon magazine mais depuis peu, je le partage avec d’autres bordelaises. En effet, du 3 mai au 7 juin on lieu les Apéros Blabla dans toute la France. Si toi aussi, tu veux t’y rendre, je te laisse voir le calendrier. Si aucun rendez-vous n’est prévu dans ta ville, n’hésite pas à contacter Paulette pour devenir ambassadrice et en mettre un en place par toi-même.

Maintenant, parlons de ce joli moment! Vendredi dernier, je me suis rendue dans un petit café de Bordeaux sous la pluie. Ca commençait mal. Une fois sur place, le patron n’a pas eu l’air d’être au courant de la réunion. Je n’ai pas le numéro de téléphone de l’organisatrice, que-faire? Je sors deux minutes, je vérifie mes mails, la date, l’adresse et le nom du bar. C’est censé être le bon endroit mais je ne vois aucune demoiselle avec Paulette au bras et le patron n’a pas su me répondre. Je prends donc mon courage à deux mains pour lui demander « Vous êtes sûr que ce n’est pas ici, car le mail que j’ai reçu disait que le rendez-vous devait bien avoir lieu ici » (Bonjour la débile mais j’assume, ce serait dommage de rater l’apéro par peur de passer pour une idiote!) Peu convaincu, il me propose d’aller voir à l’étage. Je monte quelques marches et c’est à ce moment que je découvre le Graal posé sur une table: Paulette.

C’est à ce moment que tout a recommencé! Maintenant Paulette, ce n’est plus seulement mon magazine mais un petit groupe de nouvelles copines. Nous discutons tout d’abord de l’avenir de Paulette, car à Bordeaux nous prenons l’affaire avec sérieux! Nous trouvons quelques bonnes idées pour le faire connaître un peu plus, pour augmenter sa distribution puis nous échangeons sur notre quotidien et nos centres d’intérêts. Nous prenons quelques photos, certaines tweetent, d’autres publient sur instagram. Nous buvons un verre ou deux, puis nous échangeons nos noms pour se retrouver sur Facebook et remettre ça rapidement. Vous pourriez croire que l’histoire s’arrête là mais non, dès le lendemain, nous nous retrouvons toutes sur Facebook et voilà que les photos s’échangent, l’une d’entre nous (merci Amélie) a même réalisé une jolie petite vidéo. Nous nous échangeons quelques liens (blog, pinterest, instagram) et c’est reparti!

Je ne pensais pas passer un si bon moment, je ne pensais pas que je me sentirais si bien, entourée d’inconnues. Certaines se connaissaient déjà mais nous nous sommes mélangées et avons échangé sans préjugés. Le lendemain, lorsque nous nous sommes retrouvées sur la toile, nous étions heureuses d’échanger à nouveau et si rapidement. Parfois lors de rencontres de ce genre, on ne se sent pas forcément à l’aise, et autant vous prévenir, je ne suis pas une timide (ou du moins je prends sur moi et je fonce. Ce serait si bête de manquer un bon moment par timidité!) Pourtant, il arrive qu’on ne soit pas à l’aise et que les autres ne fassent rien pour arranger cela. Ce soir là, les échanges furent simples, sans rien pour vous laisser penser que vous n’étiez pas à votre place et que vous ne seriez plus invitée aux rendez-vous. Non, l’ambiance était légère et fort sympathique, comme si les lectrices de Paulette partageaient plus qu’un simple magazine.

Emeraude (coucou c’est moi), Julie, Charlotte, Amélie, Carolina, Laëtitia et Paulette

En bref, Paulette ce n’est pas seulement quelques pages de papiers ou de jolies photos. Pour moi, Paulette est devenu le symbole de la convivialité et des nouvelles amitiés (eh ouai, rien que ça!).

Une réflexion au sujet de « Je suis une Ambassadrice Paulette »

  1. Bonjour Emeraude,

    Je suis une lectrice assidue de Paulette et je me permets de t’écrire car ton profil m’intéresse beaucoup.
    Je réalise actuellement une étude sur les femmes et la mode, ici: http://first-sight.fr/
    Serais-tu partante pour me donner ton avis et découvrir des nouvelles idées de looks ?
    Ça ne prend pas plus de 5min et tu peux arrêter dès que tu en as assez 🙂

    Ça serait top si tu pouvais le relayer autour de toi à Bordeaux, je cherche encore plein de femmes entre 17 et 65 ans!
    Un grand merci et une belle journée!
    Pia

Laisser un commentaire