Diana, retour sur la vie d’une princesse

A quelques heures de la sortie du biopic sur Diana, je reviens sur ma séance en avant-première pour vous donner mon ressenti.

J’ai eu la chance, il y a un mois, de découvrir en avant-avant-première le film Diana. En effet, l’UGC propose a ses abonnés de tester et de donner leur avis sur des films avant leur sortie voire même avant les avant-premières. J’aime beaucoup l’idée, d’autant plus qu’on ne sait jamais quel film on va voir! Ce fut donc une bonne surprise quand la lumière s’est éteinte et que les premières images sont apparues!

Le film retrace les deux dernières années de Lady Di. Officiellement séparée du Prince Charles, on découvre la vie d’une femme seule et pourtant continuellement poursuivie par les paparazzi, on assiste à sa rencontre avec le docteur Hasnat Khan, on partage leurs premières difficultés en tant que couple mais aussi leurs espoirs ainsi que les larmes d’un homme amoureux découvrant la disparition de la femme qu’il aime.

Secret de tournage

A l’époque de la mort de Diana, peu étaient ceux à connaître la vérité sur sa relation avec le médecin pakistanais. Si le projet d’un film a été lancé il y a des années, il a fallu attendre que les résultats de l’enquête soient rendus publics pour lancer le tournage mais également que Hasnat Khan confirme sa relation avec la princesse.

Naomi Watts incarne pour l’occasion l’emblématique Lady Di, et elle a pris son rôle à coeur. C’est pourquoi, elle a longuement travaillé avant le début du tournage « Je me suis entraînée de manière intensive pendant six semaines (…) avant le début du tournage », explique la comédienne, « Elle était d’origine aristocrate mais n’était pas du genre à ne jamais exprimer la moindre émotion. Elle avait la voix chaleureuse et jeune, et elle n’avait nul besoin d’élever le ton pour se faire entendre, ce qui rendait sa voix d’autant plus élégante. Pour moi, c’était un gros boulot. » (source Allociné).

Afin de s’approcher le plus possible de la princesse, Naomi Watts a été jusqu’à porter une prothèse de nez. Pour l’occasion, le chef coiffeur a également fabriqué quatre perruques inspirées du style de coiffures arborées par Lady Di à l’époque. Plus encore, le chef costumier sans chercher a copié, c’est lui aussi inspiré de la garde robe de la princesse. Versace a participé à l’élaboration de celle-ci en allant jusqu’à copié l’une de ses propres créations. De son côté, le célèbre styliste Jacques Azagury, a accepté de prêter à la production deux modèles portés par Lady Di.

Enfin, vous remarquerez en allant voir le film, que l’équipe du tournage a beaucoup voyagé pour réaliser ce film. Elle nous a, en effet, emmené en Angletterre, en Croatie, en Italie, au Mozambique, au Pakistan et enfin à Paris. On pourrait donc penser que le tournage a duré de longues semaines et pourtant, celui-ci n’a duré que 9 semaines. Neuf petites semaines pour retracer les deux dernières années de vie de la plus tristement célèbre des princesses.

Mon avis:

Pour ma part, j’ai passé un agréable moment, j’ai complètement découvert cet aspect de la vie de la princesse, j’ai aimé partager ses espoirs, découvrir ses joies, j’ai également râler contre les paparazzi,et j’ai évidemment eu le coeur serré à la fin de l’histoire.
Naomi Watts s’est réellement préparée pour le rôle et cela se voit, pour autant, je ne vous cache pas quelques longueurs (moins nombreuses que celles dans la Dame de Fer qui m’avait énormément déçu). Selon moi, ce ne sera pas le biopic de l’année mais il vaut le détour.

Prochain biopic à voir: Grace de Monaco prévu pour janvier 2014.

Un grand merci à Alizée qui m’a permis de profiter de son abonnement UGC en l’accompagnant lors de cette séance.

6 thoughts on “Diana, retour sur la vie d’une princesse

  1. C’est un peu idiot, mais la seule chose qui me donne envie de voir ce film c’est Naveen Andrew, qui jouait mon personnage préféré dans la série Lost :p Je me laisserais donc sûrement tenter !

    1. Non, ce n’est pas idiot, il m’est déjà arrivé d’aller voir des films juste pour les acteurs. C’est parfois décevant mais d’autres fois, on découvre des films super qu’on aurait ratés à peu de choses près!

    1. Oui j’ai cru comprendre qu’il n’avait pas été très apprécié. En même temps, dès qu’on touche à la famille royale, c’est difficile.
      Il y avait des longueurs mais malgré tout, j’ai aimé le fait de le voir au moins une fois, d’autant que j’ai appris des choses.

Laisser un commentaire